Départ pour le pays des tulipes

Moulins

Cela faisait un petit moment que j’avais personnellement envie de retourner aux Pays-Bas.

J’y avais fait un bref passage en famille, il y a huit ans et en avais gardé un souvenir mitigé.

Cela aurait été dommage de rester sur cette impression.



Après plusieurs heures de recherches sur le net, je suis finalement tombée sur un site de  chambres d’hôtes dans des fermes agricoles à des prix raisonnables comparés à ceux d’Amsterdam très prohibitifs (une moyenne de 120 euros minimum la nuit + 15 euros de petit-déjeuner par personne !!). Le choix est y très large et pour toutes les bourses.

Hoeve Meerzicht

Nous avons porté notre choix sur la ferme « Hoeve Meerzicht » de Piet & Paula Kalverboer qui exploitent 80 vaches laitières et une cinquantaine de moutons. La réservation s’est faite par mail sans encombre et ils ont répondu à toutes les questions que nous pouvions nous poser.

Après quelques dernières emplettes typiquement allemandes, nous avons pris le chemin du pays des tulipes vers 11 heures. Notre destination : Monnickendam à 12 kms au nord d’Amsterdam plus communément appelée la région du Waterland car presque la moitié de sa superficie totale est composée de plans et cours d’eau.

A notre arrivée vers 17h30, nous avons été accueillis par Cathy, fille des propriétaires. Ayant réservé pour la première fois par internet, j’appréhendais un peu mais nous n’avons pas été déçu. La ferme est au bout d’une route en pleine campagne au milieu des prairies et des cours d’eau. Les chambres (cinq au total), se trouvant dans un grenier à foin reconstruit en 2008, sont spacieuses et comportent toutes moustiquaires aux fenêtres, SDB et douche, lits jumeaux, frigo/évier, TV satellite et wifi. Au rez-de-chaussée se trouve la pièce du petit-déjeuner qui reste à notre disposition pour manger le soir et faire la cuisine. On se sent vraiment comme à la maison et l’accueil est très chaleureux. La plupart des visiteurs viennent avec des vélos, les hollandais l’utilisant comme principal moyen de locomotion.

Hoeve Meerzicht vue de l’arrière

Le seul hic, il pleut !! Ca commence bien…

Après avoir monté toutes nos affaires et installé la chambre, nous sommes repartis à Monnickendam pour manger. Le centre n’est pas très loin, on rentre par un pont qui peut se lever en cas de passage de bateaux.

Pont à bascule à l’entrée de Monnickendam

A part cela, la ville a un joli centre historique et se visite surtout à pied. Elle comporte beaucoup de maisons anciennes restaurées et les routes sont encore pavées.

Monnickendam

Après un petit tour, nous débouchons près du port intérieur, longeons le canal qui semble traverser la ville et finissons par entrer dans un restaurant qui s’avère être un bar mais qui sert aussi à manger.

Premier souci : comprendre ce qui est marqué sur le menu. Eh oui !  pas de traduction et même si le néerlandais ressemble parfois étrangement à de l’allemand, nous ne comprenons pas tout. Heureusement, Yves avait acheté un guide de conversation de néerlandais. On a juste passé dix bonnes minutes à déchiffrer tant bien que mal la carte. Le reste s’est fait en anglais.

Deuxième souci : au moment de payer, le barman nous dit qu’ils ne prennent pas la carte de crédit. Y est bon pour retourner à l’hôtel chercher du liquide et moi d’occuper K pour qu’il reste en place.

Le constat est bien le même que dans les guides : la cuisine hollandaise n’est pas fameuse. Nous avons droit la plupart du temps à des frites ou de la salade en accompagnement et la majeure partie des plats est de l’escalope, des croquettes et des nuggets frits. Beaucoup de gras. Du coup, je pense qu’on va compenser avec beaucoup de fruits et le repas du soir léger à la chambre. Les restaurants sont aussi plus chers ici qu’en France. On ne mange pas bien pour cher : compter 19 euros par exemple pour des moules-frites !!

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire